Édition 2018

La toute première édition du festival a posé les bases de ce qui fait aujourd’hui l’essence d’une Petite Saison : une fin d’été sous le soleil, quatre lieux insolites de la presqu'île, des improvisateur·trice·s venu·e·s de (presque) toute la francophonie, des spectacles exclusifs, de la musique, des bons repas à partager, du cinéma, une exposition, des ateliers d’initiation, un final en apothéose face à la mer…

Résultat : quatre jours à faire pâlir Woodstock.

2018_INFO_Com_Affiche_LPS.jpg

(cliquez sur l'image pour l'ouvrir au format haute qualité)

2018_INFO_Com_Affiche_LPS-prog.jpg

(cliquez sur l'image pour l'ouvrir au format haute qualité)

Jour 1 – LES VINS D’OLEG – Guérande

Sur la terrasse des Vins d’Oleg, aux pieds des remparts, nous avons ouvert le festival avec un cabaret d’improvisation. La cave à vins, partenaire de cette première édition, accueillait également pour une semaine notre Petite Expo inaugurée dans l’après-midi.

Jour 2 – CINEMA ATLANTIC – La Turballe

Journée cinéma avec la projection du film Apnée de Jean-Christophe Meurisse puis le partage d’une disco-soupe avant d’assister en plein air à un spectacle composé de deux improvisations longues, deux univers comme au cinéma : un polar burlesque et une dystopie déroutante.

Jour 3 – CEUX QUI SEMENT – Guérande

Troisième jour passé au soleil de l’écoasis des Landes de Villeneuve : visites du jardin, ateliers d’initiation à l’improvisation, dîner gastronomique élaboré par le duo ISO et puis cabaret d’improvisation à la carte – un spectacle imaginé par la troupe genevoise La Bankize.

Jour 4 – PLAGE DE SORLOCK – Mesquer

Comment rêver plus beau final qu’une plage de sable fin. Tout le monde était invité à partager un pique-nique géant, il y avait de la musique (Glenn, Frapédoil), un magnifique coucher de soleil … et puis le match d’improvisation dans lequel on retrouvait tou·te·s les improvisateur·rice·s de cette première édition.